Ton Âge

Ce poème n’est pas de ma main, mais de celle de mon père. Il me l’a récemment fait lire, et je l’ai aimé au point de vouloir vous le partager. Le voici donc, avec sa permission, bien entendu.

Ta collection s'étale
Sur un tapis de boue
...et tu restes debout
Tapi dans ton écale
Comme un être égaré
Sous un ciel brouillé.
Tu vieillis mon ami;
C'est le prix de la Vie!
Que tu le veuilles ou non
T'as pas l'choix mon garçon.
À 51 ans, c'est pas d'la tarte
Tu commences à faire ''pétate''.

Ta collection repose
Sur un tapis de roses
...et tu restes à genoux
Tapi dans ton igloo
Comme un sarment gelé
Dans un désert glacé.
T'as vieilli, pauvre ami
C'est la vie qui s'enfuit;
Elle t'emporte avec elle
Vers l'exode éternel
Peu à peu, chaque jour,
Sans espoir de retour.
Que tu le veuilles ou non
T'as pas le choix en option.
À cent ans on s'entend,
Il ne reste que du vent.

Ta collection se meurt
Sous un tapis de fleurs
...et tu reste tapi
Dans un lit dégarni
Comme une pierre ravagée
Par le temps écoulé.
T'es dev'nu moribond
Dans une vie sans pardon.
Elle t'a vite introduit
Dans l'absence et l'oubli.
Que tu le veuilles ou non
C'est ainsi, sans façon.

T'a collection s'envole
Sur un tapis de verre
...et tu restes sur le sol
Comme une ombre sans lumière.
Clément Goulet...51 ans!
27 mai 2001

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s