Pourquoi?

…Parce que.

Parce que les circonstances m’ont menée jusqu’ici. D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours aimé jouer avec les mots, leurs consonances, leurs images. Ce n’était donc qu’une questions de temps. Mais pourquoi maintenant?

J’oserais dire que c’est la faute d’un ami, qui par sa simple présence, a réveillé ma fibre créatrice. Et si le réveil fût aussi agréable que de se faire réveiller en douceur par un magnifique lever de soleil, l’étape suivante semble un peu plus…rébarbative. J’en suis à me glisser de force hors des couvertures, pour me coller les pieds sur le parquet froid. Je sors de ma zone de confort: rendre mes écrits publics m’effraie un peu. Cela dit, j’entendais aussi cette petite voix à mon oreille qui me soufflait que le moment était venu. Ce premier article se veut donc un peu ma tasse de café matinale: une première tentative d’apprivoiser la journée, une motivation à faire quelque chose de son temps, de ses idées, de son talent. Deux crèmes, un demi sucre, et c’est parti.

J’avais déjà tenu un blog, il y a plus de dix ans, vers la fin de l’école secondaire. J’ai été surprise de constater qu’il existait encore… Pour les curieux, le lien est dans mon profil. (Bon, d’accord, tant qu’à se noyer dans un verre d’eau, autant que ce soit par excès de gentillesse: pour les curieux paresseux, ou qui n’auraient pas fini leur café, je met le lien ici aussi. Le voilà: https://angellilas.skyrock.com/ ) Soyez indulgents. C’était une première tentative, née d’un besoin d’exprimer des choses que je ne savais pas formuler autrement. Je crois, ou du moins, j’espère, avoir cheminé depuis. Je me fixe comme objectif de publier au moins un texte par mois, idéalement deux ou plus. Tout dépendra de la vitesse à laquelle j’arriverai à les pondre…

Le contenu sera toutefois peut-être un peu moins homogène que ce que j’avais fait lors de mon premier essais. J’ai en réserve quelques poèmes et quelques nouvelles, certaines plus courtes que d’autres. Plusieurs projets sont encore en cours d’écriture. Je préfère éviter de m’auto-censurer sur le style ou le sujet. Les idées qui passent prendront forme comme elles le voudront bien. J’ai toujours cru que les créations existaient bien avant de prendre une forme concrète, et que l’artiste n’était en quelque sorte qu’un instrument servant à les mettre au monde. J’ai été en contact avec cette façon de voir les choses pour la première fois alors que j’étais toute petite, dans la préface d’un livre audio absolument magnifique, intitulé  »Boule de rêve », par Lise Thouin. Ce livre relate l’histoire d’un dauphin, dont le rêve le plus cher est de voler dans le ciel. Il y croit si fort, qu’il finit par lui pousser des ailes, et il réalise son rêve. dans la préface, l’auteure raconte que selon elle, les histoires sont comme des rubans, qui flottent dans les airs, et que cette histoire est née lorsqu’elle a tiré sur l’un d’eux. L’image est restée gravée dans mon imaginaire, et a probablement influencé ma manière de percevoir les choses par la suite. Merci, Mme Thouin, pour cette image qui m’accompagne encore!

Puisque nous parlons d’inspiration, il me faut mentionner à nouveau cet ami dont je parlais plus tôt. Je l’ai déjà dit, et je le redirai encore, je doute que j’aurais renoué avec l’écriture à ce point, si ce n’était de lui. Il a une façon de manier non seulement les mots, mais les images qui dansent derrière ceux-ci, qui résonne dans mon imaginaire à la manière d’une corde de violon qui, lorsqu’elle est bien accordée, fait vibrer les autres. C’est une expérience peu commune. Je vous souhaite à tous de trouver quelque chose un jour qui vous fasse le même effet. Si ce n’est déjà fait, passez le lire au https://gdumas.com/ . Le détours en vaut la peine.

En terminant, je dirais qu’en fait, ce blog se veut un peu comme un  »merci » à tous ceux qui m’ont inspirée, encouragée et soutenue dans mes tentatives littéraires. Que cela ait été conscient ou non de votre part, c’est votre appui qui m’aura mené jusqu’ici. Le fait que j’aie à la fois l’envie et la capacité de tenter cette expérience et de rendre publics des textes que j’aurais normalement gardé pour moi en est la preuve. En espérant ne pas vous décevoir…

Merci!

2 commentaires sur “Pourquoi?

  1. ‘insert maniacal laugh’ : I have been looking forward to these readings for some time now my dear. 🥰 I am not nearly as proficient/capable with words as y’all but I sure do love and appreciate the talent, effort and strength it takes to lay it out for the world to see. 🌻🥂

    J'aime

  2. Quelle joie de trouver ici une plateforme sur laquelle tu sauras partager tes créations. Comme tu le sais j’adore te lire. Ton imagination est délicieuse. Ton maniement de la plume est adroit et élégant. Je t’encourage à montrer ici ces côtés de toi que tu gardes si précieusement dans l’ombre. Tu mérites la lumière.
    Je suis très heureux d’avoir été en parti responsable de ce regain d’intérêt pour l’écriture, d’avoir ravivé ces braises dormantes. Tu me fais plaisir.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s